Conduire en France

Le nombre d’infractions commises en France par les conducteurs de véhicules immatriculés en Lettonie, constatées par les radars français (majoritairement la vitesse excessive et, à un degré moindre, le franchissement de feu rouge), est passé de 1022 en 2013 à 8874 en 2014 et il ne cesse d’augmenter car il a atteint 12102 en 2015.

La France prévoit durant la période estivale le déploiement de près de 15 000 policiers et gendarmes qui seront chargés de surveiller ses routes et appliqueront les mêmes mesures à l’égard de tous les contrevenants, sans aucune distinction, notamment :

- versement immédiat d’une amende forfaitaire ou d’une consignation ;
- en l’absence de versement de cette consignation, le véhicule pourra être retenu et mis en fourrière et ce, aux frais du contrevenant ;
- une suspension immédiate du permis de conduire en cas d’infraction grave ;
- une immobilisation du véhicule (en vue d’une éventuelle confiscation) dans les cas d’infractions graves.

Des dépliants détaillant la réglementation routière française ont été publiés en anglais, en allemand, en espagnol et en italien et peuvent être téléchargés à partir du site de la sécurité routière.

Le Parlement français prévoit également la création d’un « permis de conduire à points virtuel » pour les contrevenants étrangers non-résidents en France qui commettent des infractions routières lors de leur passage sur les routes françaises.

Ce système de retrait et de réattribution de points fonctionnera comme un permis à points français. Si le solde de points du permis de conduire « virtuel » du touriste étranger devenait nul, une interdiction d’un an de circulation sur le sol français lui serait signifiée.

Dernière modification : 02/08/2016

Haut de page