La France résiste aux chocs : Baromètre de l’attractivité France 2019

Pour la première fois dans l’histoire du baromètre EY, la France devient le second pays le plus attractif d’Europe, et s’installe à la première place pour les investissements étrangers dans l’industrie et pour les projets de R&D.

Pour la première fois dans l’histoire du baromètre EY, la France devient le second pays le plus attractif d’Europe, et s’installe à la première place pour les investissements étrangers dans l’industrie et pour les projets de R&D.

La France progresse en 2018, passe devant l’Allemagne et talonne désormais le Royaume-Uni. Dans ce contexte, la progression – même légère (+1 %) – des projets d’investissements étrangers en France montre une attractivité croissante du pays. En 2018, l’Hexagone a en effet accueilli 1027 projets, contre 1019 en 2017. Conjuguée aux pannes de ses voisins, cette résilience permet à la France de se hisser, pour la première fois dans l’histoire de ce baromètre, à la seconde place du palmarès des pays européens les plus attractifs et de talonner le Royaume-Uni.

PNG

En 2018, la France enregistre une augmentation historique de 85 % de dépôts de projets dans les activités de recherche et de développement (R&D), portant à 144 le nombre de créations ou extensions dans ce domaine. C’est deux fois plus que le Royaume-Uni et l’Allemagne réunies !

PNG

En 2018, les projets d’investissements industriels étrangers en France ont augmenté de 5% pour atteindre 339 ; l’Hexagone reste dont en tête du palmarès européen.

PNG

Découvrez les principaux enseignements du Baromètre EY de l’attractivité de la France 2019 et téléchargez l’étude complète : https://www.ey.com/fr/fr/services/advisory/ey-barometre-de-l-attractivite-de-la-france-2019

Dernière modification : 16/07/2019

Haut de page